Cette promesse..

Aujourd’hui un article personnel, un article spontané

Cette promesse


Je l’ai écrit une fois.. J’ai fait une promesse, une promesse à chacun de mes enfants. Quand ils sont venus au monde, si fragiles, si petits, je leur ai dit à chacun:

Je serai toujours là pour toi, près de toi, je resterai à tes côtés.

Aujourd’hui, enfin depuis un an, je me demande si j’ai bien fait de promettre quelque chose que je ne suis pas forcément capable de faire… Serai-je vraiment capable d’être près d’eux?
Je ne me rendais pas compte, que la vie pouvait m’être arrachée à tout moment. Qu’un vilain poulpe s’était logé en moi, et ferai tout pour me tuer.
J’ignorai à quelle point la fatigue, la douleur, pourrait me faire perdre courage certains jours.
Je ne savais pas que quoique je décide, la vie ne ferait peut-être que ce qu’elle déciderait.

J’ai beau être sur que je vais guérir, cette maladie et moi, nous faisons souffrir mes loulous.
Ne pas avoir pu les porter pendant 3 mois, les prendre dans mes bras. Ils n’ont pas compris.
Etre partie en ambulance et avoir vu mon fils hurler, devoir leur annoncer que mes cheveux allaient tomber. Que maman serait fatiguée.
Et les regarder ne pas comprendre, ne pas savoir. Les voir sursauter quand maman se met à pleurer après son traitement.

Voir son grand venir faire un câlin et me dire: Ca va maman, ça va maman.. alors que je suis en train de vomir.

Leur infliger ça! Les voir grandir trop rapidement.. s’occuper de problèmes d’adultes, parce que je n’arrive pas à les protéger.
Comprendre qu’ils ne seront jamais des enfants ayant grandit normalement, des enfants qui n’ont pas peur de perdre leur maman.

Je ferai tout pour rester auprès d’eux.. mais j’ai peur de leur infliger ma perte.. les faire vivre dans la crainte que la maladie revienne et m’emporte.

Alors je souris, je ris, je fais le clown. Je leur fait des câlins à longueur de journée. Je prends sur moi. Je leur dis que je ne suis pas une superhéroïne et que maman fait ce qu’elle peut.Je continue de leur répéter que quoiqu’il arrive je serai là. Je leur donne tout l’amour imaginable.
Je leur apprends qu’ils peuvent faire des erreurs mais qu’ils doivent les assumer. Qu’il n’est pas honteux de s’excuser quand on a tort. Qu’il faut aimer la vie, la chérir, qu’elle est parfois plus courte que ce qu’on voudrait. Que malgré les douleurs elle est magnifique et qu’il faut se battre pour elle. J’essaie de leur apprendre qu’il faut respecter ses promesses, qu’il faut toujours croire en sa chance même quand on pense qu’elle nous a quitté. Qu’il faut faire attention aux paroles qu’on prononce car les mots peuvent être destructeurs. Qu’ils doivent bien grandir et tout faire pour être heureux car il n’y a rien au monde qui ne soit plus important.
Que s’il m’arrive quelque chose, ce ne sera la faute de personne, mais que je les ai aimé et que je les aime plus que tout, que je ne regrette rien et qu’ils sont les lumières de ma vie.
Qu’ils me donnent le courage de me battre et la force de continuer.

Je suis une maman, je ferai tout pour eux, je me battrai toujours.

Mais je suis une maman qui a peur.. peur de mourir, et de ne pas les voir grandir.
Je suis cette maman qui donnerai tout au monde pour rester tout près d’eux..

22 thoughts on “Cette promesse..”

  1. Je suis tout comme toi , bien que je ne sois pas malade …la peur de les perdre , de partir … En tout cas j’espere que te confier te libere de tes peurs et qu’un jour tu trouveras la paix avec cette put*** de maladie !!! Aime tes enfants comme tu le fais !! Courage pour la suite <3 <3 <3

  2. Message très émouvant. Je pense aux personnes que je connais et qui ont connu(ou connaissent) cette maladie. Ma grand-mère qui ma élevée l’a eu il y a quelques temps, pour moi c’est ma maman (la mienne est partie quand peu après ma naissance), et il y a 6 quand elle a été diagnostiqué j’ai eu peur. Certes le cas est différents mais ton texte m’a fait penser a elle.
    Moi même étant maman je connais cette peur de perdre mon fils, de ne pouvoir être là toujours a ses cotés.
    Courage, et vit avec l’amour de proches chaque jours qui passe.

  3. Je te suis essentiellement sur FB … je te découvre un peu aujourd’hui et cet article m’a beaucoup ému 🙁 Toutes mes peurs sont décrites, toutes les peurs d’une maman …
    Je te souhaite beaucoup de courage… je te trouve déjà très forte 😉
    Bise,

Laisser un commentaire

Suivez nous

%d blogueurs aiment cette page :