Cet allaitement, un terrain inconnu #Aventure #allaitement #Culpabilité

Pour cette troisième grossesse, je voulais vraiment essayé l’aventure de l’allaitement

Cet allaitement, un terrain inconnu

 

Depuis le début de ma 3eme grossesse je voulais essayer quelque chose qui me tenait à coeur.

Allaiter ce troisième bébé.

Pour mes premiers amours je suis tout de suite passé aux biberons, même si j’avais essayé pour Petit Coeur une fois la pression mise par la sage femme je n’ai pas voulu continuer..
Donc pour ce troisième bébé j’avais vraiment envie d’essayer cette nouvelle aventure.
Je m’y suis préparée pendant des mois, en posant tout pleins de questions aux copines (d’ailleurs j’ai du les souler mdr), en posant des questions a ma sage femme, en assistant à une réunion spécial allaitement….
J’ai également pris des produits pour favoriser ce moment avec bébé comme le coussin candide, les coquillages d’allaitement bébé nacre, l’écharpe d’allaitement Lassig ou encore des soutiens gorges d’allaitement..
Bref tout était prêt dans ma tête pour cette nouvelle aventure.

Le jour de l’accouchement la sage femme qui s’occupait de Bébé swappy m’a totalement mise en confiance pour la première tétée appelait la tétée de bienvenue.
Elle a prit beaucoup de temps pour me conseiller, même pour les jours qui allaient suivre.
La journée bébé n’a fait que dormir par contre la nuit il n’a fait que téter, je n’ai pas beaucoup dormi surtout avec des voisins qui n’ont fait que parler jusqu’à 4h du matin..
Le lendemain de la naissance de bébé est apparu une douleur.. intense.. et outch ça pique..

Les copines m’avaient prévenue que les premiers jours n’allaient pas être facile donc j’ai tenu bon malgré la douleur.
Je pensais que ça passerait au fur et à mesure mais que nenni…
Je vous rassure bébé était bien installé, il tétait bien… les sages femmes sont venues vérifier au cas où.

Le mardi pas d’amélioration sur la douleur et bébé perdait du poids.
Un vrai stress pour moi qui me suis demandée si je ne devrais pas tout arrêter.

Une fois a la maison vient un autre problème en plus de la douleur… un problème qui venait de moi..
Je savais que ça allait être compliqué mais je pensais pouvoir le surmonter… le regard des gens.. de mon entourage…
Étant une personne énormément pudique c’est ce qui me faisait le plus peur pendant la grossesse.. ne pas réussir à passer outre ce regard…

Autant la douleur j’aurais pu la supporter encore un moment d’ailleurs c’est ce que j’ai réussi à faire dès le second jour mais ce regard, je n’ai pas pu, cela me pesait de plus en plus sur le moral qui dégringolait à vue d’œil (cette vieille expression hihi).
J’ai donc décidé après avoir réfléchi pendant plusieurs jours, demandé conseil autour de moi… de tout arrêter et de passer aux biberons.
(Merciii à ma Sarah pour ces jours compliqués ou elle a été là pour moi)

J’ai réalisé après coup que ces 4 jours ont vraiment pesé sur mes moments avec mon bébé.
Je n’ai absolument pas profité des premiers moments avec lui, je me suis mise une pression énorme parce que je voulais vraiment réussir.
J’ai vraiment culpabilisé de ne pas réussir à passer outre mon soucis de pudeur et de ne pas pouvoir donner le meilleur à mon bébé.

Je ne regrette absolument pas d’avoir essayé l’allaitement, j’ai réussi à tenir 4 petits jours, ce que je regrette ce sont les premiers jours ou je n’ai pas réussi à profiter de mon bébé.

L’allaitement est une belle aventure mais elle ne convient pas à tout le monde.
Pour ma part, le regard était vraiment trop pesant, trop oppressant.
Je pense que tant que je n’aurai pas passé ce cap sur moi même, l’allaitement ne sera pas pour moi.

Laisser un commentaire

Suivez nous

%d blogueurs aiment cette page :