Category Archives: Actualités / Autres

Don de Cordon

Voilà un sujet qui nous tient vraiment à coeur. C’est grâce à ma soeur que j’ai pu découvrir ce don que je ne connaissais pas.

Elle, n’ayant pas pu le faire vu qu’elle a accouché un jour férié, je l’ai donc demandé à mon accouchement. Mais qu’est ce que c’est :

 

Le don de cordon

 

Qu’est-ce que le sang de cordon ?

Le sang de cordon (ou sang placentaire) est le sang qui reste dans le placenta et le cordon ombilical après la naissance de l’enfant. Durant votre grossesse, ce sang est vital pour le bébé mais, après la naissance, ce sang devient inutile. Il est alors détruit dans la plupart des cas.

Son intérêt thérapeutique ?

La greffe de moelle osseuse permet aujourd’hui de sauver la vie à des patients atteints de maladies du sang ou de cancers. Malheureusement, beaucoup de patients ne peuvent recevoir ce traitement, faute de donneur compatible. Le sang de cordon peut permettre de traiter ces patients car il contient des cellules souches semblables à celles contenues dans la moelle osseuse, capables de reconstituer le système sanguin. Une fois prélevé, le sang de cordon peut être congelé, stocké et mis à disposition des malades nécessitant une greffe. Ce don peut offrir une chance réelle de traitement à des patients dans l’attente d’une greffe.

Cas particulier :

Si une personne de la famille est atteinte d’une maladie nécessitant une greffe, le médecin responsable de sa prise en charge pourra demander le recueil et la conservation du sang de cordon qui sera alors réservé pour un usage familial, et ce, pour un nombre restreint d’indications thérapeutiques dans lesquelles ce type de greffe a démontré son efficacité.

Parce que le sang placentaire exige une moins grande compatibilité entre donneur et receveur que lors d’une greffe de moelle osseuse, le nombre de greffes de sang de cordon augmente rapidement depuis 2004. On a pu démontrer qu’il était possible de réaliser une greffe de sang placentaire pour les adultes avec des résultats similaires aux greffes de moelle osseuse, dans des indications bien précises comme la leucémie aiguë.

 

Qui peut donner?

 

Le consentement

Le don de sang de cordon est un geste libre, anonyme et gratuit. Ce don ne sera rendu possible qu’avec un consentement signé, ainsi qu’un entretien médical prénatal comprenant des questions sur la future maman et ses proches. La sincérité des réponses est déterminante pour garantir la sécurité du patient qui recevra le sang de cordon prélevé lors de votre accouchement. La décision de donner ou non le sang de cordon n’affectera en aucune manière la qualité des soins que la maman et l’enfant recevront.

Les contre-indications au don de sang de cordon

Le don de sang de cordon ne sera pas pratiqué si :

  • La mère souffre de certaines pathologies ou maladies qui contre-indiquent le prélèvement, que ce soit dans ses antécédents comme certaines maladies génétiques, auto-immunes ou cancéreuses, ou au moment de la grossesse (complications obstétricales, grossesses multiples) ;
  • L’âge de la mère est inférieur à 18 ans ;
  • Le père est inconnu ou souffre de maladies génétiques ou anomalies génétiques constitutionnelles ;
  • La fratrie présente des pathologies hématologiques, des tumeurs solides ou des maladies génétiques ;
  • Le nouveau-né présente une anomalie de développement intra-utérin (retard de croissance, souffrance fœtale).

Le don de sang de cordon n’a pas lieu si surviennent des complications au moment de l’accouchement. Aussi, il ne sera pas pratiqué si :

  • Le terme est inférieur à 37 semaines.
  • La température maternelle est supérieure à 38.5°C.
  • Le liquide amniotique est déclaré « méconial » (s’il comporte les premières selles du bébé).
  • Il y a rupture de la poche des eaux 33 heures ou plus avant l’accouchement.
  • Le bébé présente une souffrance fœtale aiguë.

Maternités autorisées à prélevées le sang de cordon ====> ICI 

 Source : http://sangdecordon.org/don/sauver-des-vies/

 Ce que je trouve superbe c’est que cela peut sauver des vies plutôt que de le jeter.
Liam recevra un courrier qui lui expliquera que son geste a permis de sauver une vie peu importe à quel moment ce don sera utilisé.

Pensez y c’est important et cela ne coûte rien 😀

 

La liberté?

Aujourd’hui nous sommes comme tout le monde.. tristes, écoeurées.
Je suis Charlie, cette phrase résonne dans toute la France.
Je suis pour cette liberté qui m’est si chère, la liberté d’expression. On a le droit de dire ce que l’on pense, que cela plaise ou non, que cela
touche telle ou telle religion, la politique ou n’importe quoi d’autre.

Je suis contre les barbaries, les tueries, au nom d’un soi-disant dieu ou pour n’importe quelle autre raison. Des êtres humains ont étés abattus
aujourd’hui, froidement et il faut le dire il n’y a aucune raison valable. Des familles sont brisées, détruites, des vies se sont terminés dans un journal, sur un trottoir.
On voit cette vidéo circuler, je trouve ça tellement incroyable. Comment peut-on regarder ça, et encore plus le partager? De quel droit allons-nous regarder la mort de cet homme?

Pensons-nous à cette famille quand nous partageons cet instant si horrible?
J’ai vu des messages où il était marqué que c’était bien fait pour eux.. Comment peut-on dire ça? Mais putain il faut réaliser! Se réveiller!!

Merde!! ON NE MÉRITE PAS DE MOURIR POUR UN DESSIN! ON NE MÉRITE PAS DE MOURIR ASSASSINE COMME UN CHIEN! 

 J’ai lu des commentaires critiquant ceux qui ont mis un hashtag #jenesuispascharlie suivie d’une pensée pour les familles.. Oh! Vous n’apprenez donc pas?
Le plus important est-ce ce foutue hashtag ou le fait que cette personne soutienne la famille et de sa façon à elle la liberté d’expression?
N’est-ce pas justement bafouer cette liberté que de critiquer et vouloir que tout le monde fasse comme l’un ou l’autre? Il n’y a donc aucune tolérance? 

Il y a plusieurs façons de croire, de soutenir, d’aimer, de vivre, d’éduquer, de danser.. que sais-je encore.. Autant que ce qu’il y a d’êtres humains..
Méritons-nous vraiment d’être sur cette planète alors que l’on est incapable de se comprendre, de ne pas juger, critiquer..

Dans quel monde a-t-on mis au monde nos enfants? C’est ce que j’ai demandé à mon homme aujourd’hui..
Comment vont-ils grandir dans un monde où l’on ne peut plus s’exprimer? Où un dessin mérite pour certain la peine de mort?
Comment leur expliquer que certaines choses ne peuvent être prononcées pour leur sécurité?
Je ne sais vraiment pas.. j’ai peur, pour eux, pour nous.. 

Aujourd’hui je suis triste, complètement dégoutée, plus je regarde le monde et plus je me demande si l’on fait bien d’exister…

j’ai une grosse pensée pour ces familles, je les soutien de cette petite si petite façon, mais qui est si importante pour moi..

Suivez nous

%d blogueurs aiment cette page :