Cette peur qui ne me quitte plus

Aujourd’hui je vous parle de cette peur concernant mes enfants.

Cette peur qui ne me quitte plus

 

Depuis début mai, je dors avec mes enfants…
Au départ c’était juste pour m’empêcher de pleurer pendant des heures dans ma chambre quand nous apprenons le coma de ma frangine.
Seule ou avec mon mari les larmes coulaient tout le temps.
En dormant avec mes enfants je prenais sur moi pour éviter de les réveiller.

Puis c’est devenu un genre de “rituel” pour éviter de penser, de pleurer et puis il faut se le dire je suis rassurée auprès d’eux.

Il faut que chaque nuit je vérifie si bébé respire alors qu’avant je ne le faisais pas, je le regardais juste avec le babyphone.
Mais la j’ai ce besoin de voir, vérifier que tout va bien pour eux, chaque soir, chaque instant.
C’est la même chose pour les siestes.

Maintenant j’ai peur de tout et continuellement.
Je ne les quitte plus des yeux plus de 5 minutes même si ils sont entourés avec mamie ou tonton..
Au parc, à la maison..
Je les surveille
Je les laisse jouer tranquillement
Ne les appelle pas h24 mais j’ai besoin de voir que tout va bien pour être rassurée.

Dans 15 jours, un peu moins, c’est la 1ère rentrée de Petit Cœur.
J’étais déjà maman poule avant mais depuis Cynthia c’est juste multiplier par 15
Cette peur ne me lâche pas, plus. Cette peur qu’il puisse leur arriver quoi que ce soit, n’importe ou.

Il va faire sa première rentrée et autant vous dire que je me ch** dessus..
Entre cette peur qui est décuplée depuis 3 mois et les actualités de ces derniers mois je ne suis pas du tout tranquille.
Mais bon tout est prêt pour lui, son sac d’école, les inscriptions, les papiers et la propreté est acquise..
Si je m’écoutais je le garderai auprès de moi encore une année mais non il faut que je le laisse grandir.
D’autant plus qu’il ne sera pas tout seul puisque son cousin sera dans la même classe.

Cela va être dur mais pour lui je mettrai cette peur de côté quelques instants et puis je suis à 5 minutes à pied de l’école ce qui me réconforte un petit peu.
Je pourrais profiter un peu plus de bébénous en attendant 12h que mon Petit Cœur finisse sa classe.

En gros j’ai cette peur qui ne me quitte plus depuis le décès de Cynthia et cette rentrée qui m’angoisse un max mais pour lui je suis prête à la mettre de côté pour qu’il soit bien.


Ils sont ma vie et j’ai tellement peur qu’il leur arrive quelque chose

Cette peur - Mums-But-TwinsEt vous ? Comment avez vous géré votre ou vos peur/s pour vos enfants et face à vos enfants?

12 thoughts on “Cette peur qui ne me quitte plus”

  1. Coucou,ici j ai eu des appréhensions mais tout c’était bien passé.Le grand je l’avais préparé ,quand on sortait et qu’on passait devant l’école et bien ,je lui disais tu vois c’est l’école ou tu iras etc…Donc une fois à l’école j ai eu de la chance qu’il ne pleure jamais.Pour son frère ç a été plus délicat.Maintenant,ils sont grands mais mon plus jeune entre en 6e alors j’avoue que je flippe un peu lol,son frère lui entre en 4è.Je suis sure que tout ira bien pour ton petit homme,il va apprendre plein de choses qu’il te racontera surement avec ses mots une fois rentré 🙂

  2. Je comprends ce que tu vis après je te dirais de ne pas montrer à tes enfants tes peurs car tu risques de leurs transmettre sans le savoir.
    Je pense que l’école va t’aider justement à appréhender cette situation et ce ressenti. Tu devrais peut être trouver quelqu’un pour t’aider. Courage. Bises.

  3. Après la dure épreuve que tu as traversé accumulée avec tout ce qui se passe dans ce monde, tes craintes sont légitimes.
    J’ai beaucoup d’angoisse aussi, je me pose beaucoup de questions sur l’avenir entre autres.
    Un groupe de paroles te ferait du bien non? en plus du sport que tu souhaites faire 😉

  4. pour l’école ton enfant va s’épanouir et toutes tes craintes et peurs au niveau scolaire partiront … pour le fait que ta peur soit immense pour tes enfants , je la comprends meme si on on peut pas se mettre à ta place et imaginer ce que tu peux ressentir et souffrir mais avec le temps elle s’apaisera , je te le souhaite !!!!

  5. Comme je te comprends… Moi j’ai “2” peurs : la première comme toi qu’il arrive qqch à mes enfants et j’ai tendance à les surprotéger ou ne pas leur laisser assez de liberté contrairement à leurs cousines donc pour mes filles pour ne pas qu’elles se sentent privées je prends sur moi mais c’est parfois difficile et rageant parce que je me dis que c’est à cause des autres parents moins prudents que je dois réagir comme ça… Et une autre peur celle que je (re)tombe malade et que cette fois je ne m’en sorte pas j’ai peur de ne pas les voir grandir de ne pas être là qd elles en auraient besoin, de ne pas connaître mes petits enfants (même si c’est loin ça me paraît être un doux rêve…), de ne pas les voir réussir leurs études, se marier… Et cette peur me suis chaque jour, qd ma petite fleur est rentrée au cp en septembre dernier j’ai pleuré de joie (seule dans mon coin comme tjs) Parce que c’est comme si je pouvais barrer sur ma liste à faire “la rentrée au cp” et ma liste est longue… Je n’ai pas encore 30 ans et cette peur personne autour de moi n’en a conscience alors je n’ai toujours pas trouvé de solution je fais avec et chaque événement est encore plus merveilleux pour moi alors je te souhaite bcp de courage

    1. ohhhh 🙁
      Je sais ce que tu ressens, je ne le vis pas parce que je ne suis pas malade, mais je l’ai vécu au travers ma soeur… Je crois qu’il n’y a pas pire peur au monde.
      Tu as essayé d’en parler?
      Cynthia avait écrit des lettres au cas ou.. et fais une liste de choses a barrer.
      Je te dis tout ca mais ca me met les larmes aux yeux, il faut que tu trouve LE truc qui te fera un peu plus avancer sans penser a l’après .
      Pas simple je te l’accorde mais c’est ce qui avait aidé ma petite soeur. Et je croise fort fort pour que tu puisses réaliser tout ce que tu souhaites <3 <3

      1. Merci pour le conseil Sinon en parler… C’est la première fois que je l’exprime vraiment et ça fait 5ans déjà… Mais je ne suis pas négative c’est juste ces peurs qui sont toujours là, sinon je trouve que la vie est belle est c’est peut-être pour ça que je suis quasiment toujours de bonne humeur et joyeuse J’ai aussi commencé à écrire ce par quoi je suis passée juste pour moi on verra si ça aide un peu… En tout cas Cynthia a de la chance de t’avoir comme sœur Parce que tu continues à faire beaucoup pour elle et elle continue à vivre à travers toi et c’est très beau!!! Continue Pour tes peurs je ne peux pas t’aider mais sois heureuse et positive c’est déjà ça

  6. Comme je te comprends … je n’ai pas vécu le même traumatisme que toi mais j’en ai assez vécu pour dire que le monde ne tourne pas rond et comme la vie peux être injuste parfois ! Je ressent cette peur également mais pas seulement pour mes enfants … Pour moi aussi … c’est difficile à vivre au quotidien mais tout comme toi je ne le montre pas et il ne faut surtout pas le montrer afin de ne pas non plus les inquiéter. Courage !

  7. Comme je te comprend. A l’inverse de toi je ne suis pas du tout proche de ma soeur mais pas du tout. Ma plus grande peur (après la mort subite du nourrisson ) à été de le laisser à la crèche avec la crainte qu’elle puisse aller le chercher . Le personnel m’a beaucoup réconforté et ils ont été très compréhensifs. Mais j’avoue avec tout ce qui se passe actuellement et mon trouillometre qui est toujours à zéro je ne suis pas mais pas du tout rassuré je me méfie de tout le monde. Par contre qu’on mon homme est avec nous lui qui est toujours serein et zen il me détend et me rassure. Bon courage la miss

  8. J’étais très angoissée avant et puis j’ai réalisé que tout peut arriver n’importe quand n’importe où, et que ce que je voulais leur donner c’était le maximum de bonheur et d’enfance. Je ne maîtrise rien mais je peux leur donner tout mon amour et rien ni personne ne pourra nous enlever ça

  9. Comment dire,
    Je suis flippée, alors en plus quand on me téléphone depuis l’école je flippe encore plus, et ça doit se ressentir dans ma voix parce qu’après la présentation c’est toujours “ne vous inquiétez pas tout va bien c’est juste pour …” … et là soupir de soulagement !
    Le jour de la rentrée mon homme m’accompagne pour me faire quitter l’école sinon je resterais là dans la cours à attendre !
    Allez bon courage,

Laisser un commentaire

Suivez nous

%d blogueurs aiment cette page :