Archives

C comme Cousins #Projet #UnJourUneLettre

Me voilà avec un nouveau rendez vous que j’espère j’arriverai à tenir.
Ce rendez vous n’est pas de moi mais de la blogueuse Zozomum qui l’a lancé il y a une semaine avec la lettre A.

Cela consiste à associer une photo à une lettre dans l’ordre alphabétique
Le projet s’appelle : Une lettre, une photo

C comme COUSINS

Les 4 cousins - Mums-But-Twins

Comment décrire cette relation si spéciale? Une complicité inégale

Les deux grands n’ont que 3 mois de différence et les deux petits seulement 2 mois.

Quand je vois la relation qu’entretienne les deux grands, je sais déjà que les 4 cousins vont être inséparables.

En premier, je vais vous parler de la relation des grands ^^. Il ne se passe pas un jour sans que Petit Coeur ne pense à son cousin et c’est la même chose pour Choupi.

Ils s’appellent au téléphone, nous demande de se voir… Ils sont juste trop mignons a voir tous les deux.

Quand ils sont ensemble ils sont inséparables, ils font tout pareil (même les bêtises…).

Ils ont une connexion bien à eux et se comprennent en moins de deux secondes.

Les bébés pour le moment c’est différents mais les deux grands pensent toujours a aller les voir pour leurs faire un câlin, un bisous…

C’est une jolie histoire qui se crée entre tous les 4, je pense que nous les parents allons galérer mais c’est un vrai plaisir de voir cette relation, cette complicité évolué de jour en jour.

C’est un pur régal pour nous.

Et vous? Quelle relation entretienne vos enfants entre eux?

Un journée cauchemardesque

La journée commençait plutôt bien, les loulous m’avaient laissé dormir jusqu’à 9h30, nous avions passé une matinée avec la frangine, les loulous et le petit frère assez calme, à jouer, rire, parler, s’occuper.

Puis vient déjà l’heure de la sieste pour Aidan, Kelean, Liam et Cynthia. Moi j’endors le grand pendant que mon frère s’occupe du bébé et puis je redescends m’occuper de bébé, une journée rien de plus banale.

Ma maman revient de son rendez-vous avec la sécurité social accompagnée de ma tatie et nous commençons a parler des bébés, de la scintigraphie pour Petit Amour….
C’est à ce moment là que tout bascule, mon frère reçoit un coup de téléphone alors qu’il était en train de jouer en réseau sur le pc.
Je vois la tête de mon frère se décomposer, il quitte le pc pour pouvoir parler tranquillement en changeant de pièce. On se regarde toutes les trois en se demandant “mais qu’est ce qui se passe?”.

Puis mon frère revient et le verdict tombe “Notre cousin est décédé”.

La réaction de ma mère ne met pas longtemps à venir, elle tombe directement à la renverse. Je n’ai pas le temps de réagir à la nouvelle que je suis déjà aux cotés de ma maman a essayé de lui faire reprendre ses esprits, ses larmes coulent et je ne peux rien faire pour la consoler.

A ce moment précis, beaucoup de questions me vienne en tête : Comment? Où? Quand?

Quand on a toutes les réponses, il en reste une seulement une, une putain de question “Pourquoi” à laquelle je n’aurais jamais la réponse.

A seulement 23 ans quand on a tout pour réussir (une chérie, un boulot et une famille) la question reste la même, pourquoi?

Je ne sais pas si je dois lui en vouloir, être triste, en colère. Je suis complètement perdue, je ne comprend pas. Pour être franche, je n’y ai pas cru avant de lire l’avis de décès sur le journal, et je ne suis toujours pas certaine d’y croire encore.

En fait si, je lui en veux, parce que même si il y a eu des hauts et des bas dans notre relation, je l’aimais de tout mon coeur.
Je lui en veux de faire souffrir notre famille alors qu’il savait les dégâts que cela engendrait.
Je lui en veux parce que maintenant je dois me souvenir de nos moments passés ensemble et que jamais plus il y en aura de nouveaux. Je lui en veux pour tellement de choses mais je m’en veux aussi pour toutes les prises de têtes inutiles que nous aurions pu éviter.
Je m’en veux de ne lui avoir jamais dit “Je t’aime”, je m’en veux parce que j’aurais dû être là pour lui.

Mais maintenant c’est juste trop tard, parce que nous sommes tellement préoccupés à nous juger les uns, les autres que nous ne profitons même plus d’être ensemble

Je ne te dis et dirais pas au revoir cousin, parce que pour moi tu es toujours là, près de nous, de moi, dans mon coeur….. Surveilles et protèges les d’où tu es.

Je t’aime Cousin…. et je t’aimerai toujours…

Suivez nous

%d blogueurs aiment cette page :