Archives

Ma liste de vie

Ma liste de vie pour continuer de rêver vous comprendrez un peu plus bas

Ma liste de vie

Aujourd’hui, je voulais vous donner quelques nouvelles. Vous qui me portez si souvent, je dois vous en parler.
En ce début d’année, j’ai eu un scanner.. Celui qui devait m’annoncer que tout était partie, que la maladie avait perdue et que moi, moi j’avais gagné.

Simplement, il n’a pas annoncé ce qu’on attendait.. Non, la maladie n’est pas partie, elle est revenue en force.. Elle a réenvahit mon sein, mes os, et surtout ils suspectent des
méchantes petites bestioles dans mon foie.
Ouille, ça fait mal. Encore une fois, on me donne une année, une année avec mes enfants, mon mari et ma famille. Un an ça parait énorme.. et c’est pourtant si rikiki.. Si peu, à peine 365 jours à voir les grandir mes fils, à peine 365 jours pour les serrer dans mes bras. Pour les cajoler. Si j’écoute les médecins, quand mon grand aura 4 ans et que mon petit si petit dernier aura 2 ans, je ne serai plus là.
Une année ça passe en un clignement d’oeil, en un battement d’aile.. si vite, si rapidement..

Ben moi je dis non! Bordel, j’ai pas envie! Donc je me suis faite une liste, une liste de choses que je veux absolument faire avant de mourir.
Parce que je sais que ça peut arriver demain, comme l’année prochaine, tout comme je peux gagner 5 ans, ou moins, ou plus.. parce que j’ai cette épée de Damoclès au-dessus de la tête..

C’est une liste de vie, ma liste de vie, et je pense qu’on devrait tous faire une liste comme celle-ci, et au fur et à mesure cocher un maximum de choses..
Parce qu’avec notre vie, on court tout le temps, et on oublie le plus important.

Je vous partage un tit bout de cette petite liste:

Etre heureuse chaque jour
Vivre à fond
Voir mes enfants grandir

Faire un week end en amoureux
Visiter l’Ecosse
Faire une séance photo en famille pour chaque années gagnées
Emmener les enfants à Disney
Faire une journée jeux en famille
Faire des photos, des vidéos et écrire des lettres à mon mari, mes enfants et ma famille
Faire des câlins et dire je t’aime à mes proches
Avoir une petite princesse
Partir une semaine à Teneriff
Retourner dans les Vosges voir ma belle-famille, et manger comme 4 ^^
Faire de beaux gâteaux d’anniversaire
Me remarier avec mon mari dans 20 ans

Et tout un tas d’autres choses..
Et vous s’il vous restait une année, une seule petite année, que feriez-vous?

Quand tout s’écroule

Ce jour là, je n’imaginais pas.. c’était impossible. Je suis arrivée dans cette salle avec le sourire, me disant que ce n’était qu’une infection.
Que j’aurai des antibiotiques et hop que ça repartirai.
Seulement ce n’était pas ça..
Certes je ne suis pas mourante, je m’inquiète pour des choses futiles..mais quand les rêves sont brisés, quand notre petit monde parfait s’écroule au diagnostique.
Je me sens paumée.. complètement perdue. J’appréhende ces traitements qui sont lourds et longs.. Un an de traitement.. Seulement une semaine est passée et j’ai l’impression que cela fait des mois.
Je ne me sens plus capable de rien, je vais me battre pour ma famille, ces petits loulous et tous ceux que j’aime mais comment m’accepter?
Comment me dire femme après tout ça?
Comment sortir et m’assumer?
Cela me semble impossible.
On me dit de régler les problèmes un par un, mais je ne vois que ça. Je n’arrive pas à m’enlever ça de la tête.
Comment me marier? Je ne veux même plus. Je ne veux plus de rêves.. ils ne servent qu’à être brisés, écrasés, piétinés..

 

On me dit d’être forte, j’ai deux bouts de chou magnifiques, c’est vrai et j’en suis fière.. Mais ça n’empêche pas que mon rêve d’avoir un troisième enfant proche des autres est foutu.. et encore je ne suis même pas sur que je pourrai en avoir un après.

 Je sais hein? je sais que je suis chanceuse d’avoir pu avoir mes deux loulous, je m’en rends compte je vous jure.. mais putain!
J’ai beaucoup de mal à digérer je n’y arrive pas.. Je suis fatiguée, on m’assomme d’informations, de mauvaises nouvelles..
Je m’étais toujours dis que si j’avais quelque chose comme ça, je me battrai et je me bougerai le cul.
Il s’avère que c’est plus compliqué que ce que je pensais, après tout, j’imaginais être malade dans 30 ans ou plus.. Pas à 24 ans..
Comment est-ce que je peux faire vivre ça à mes gosses?!
Bref complètement paumée quoi. Mais je vais y arriver.. je vais me battre, je suis assez têtue pour survivre.
Mais après tout ça, vais-je réussir à vivre? 

 

Edit 🙂

Après deux semaines, la mise en place du traitement et tout ce qui va avec, je commence a accepter.
J’ai du mal avec le fait de mettre mon grand à la crèche, mais j’entrevois mon avenir, nous allons nous marier, et peut-être que nous ferons d’autres enfants.
C’est vrai que mes rêves sont tombés à l’eau, mais j’en ai d’autre que je réaliserai. C’est difficile de se relever, de trouver la force. De combattre.
A aucun moment je n’ai douté de ma survie, mais il est vrai que je ne savais plus qui j’étais, qui je voulais être. Maintenant que le choc est passé, j’arrive à me dire que le futur me réserve surement de belles surprises, et s’il ne le fais pas, je me les créerai moi-même. J’aurai peut-être d’autres enfants, ou peut-être pas, je verrai le moment venu, il faut déjà que j’arrive à m’accepter telle que je suis avec cette maladie qui quoiqu’on en dise va mutiler mon esprit et mon corps. Et qui sait, peut-être que je me sentirai encore mieux après tout ça.
Une chose est sur, je continuerai à sourire, à vivre, à être joyeuse, parce que je ne sais pas être autrement. 

Suivez nous

%d blogueurs aiment cette page :