Quand réaliser un test de grossesse urinaire : la méthode de calcul

Quand faire un test de grossesse urinaire calcul

Le désir d’être mère entraîne une certaine excitation. Dans cette euphorie, la femme se dépêche de réaliser un test de grossesse. Cependant, il faut pouvoir le faire au bon moment afin d’avoir un résultat fiable. Quelle est la bonne période pour réaliser un test de grossesse urinaire ? Le point dans cet article.

Généralité sur le test de grossesse

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il est important d’en apprendre plus sur le test de grossesse.

À qui s’adresse le test de grossesse ?

Petit objet vendu en pharmacie ou dans les grandes surfaces, le test de grossesse urinaire est destiné à toutes les femmes. Il est particulièrement utile pour celles qui désirent savoir si elles sont enceintes ou pas.

Comment s’utilise le test de grossesse ?

Dans un test de grossesse se trouve un testeur. C’est ce dernier qui est placé dans un tube urinaire ou sous un jet d’urine. Une fois que c’est fait, il faut généralement attendre quelques minutes pour avoir le résultat. Une barre témoin indiquant l’existence d’une grossesse est présente en guise de comparaison pour être située sur la réponse obtenue.

Il est important de rappeler que le test de grossesse ne s’utilise qu’une fois. Il est inutile de s’en servir à plusieurs reprises. En cas de doute, il est recommandé d’utiliser un nouveau test de grossesse.

Comment fonctionne un test de grossesse ?

Le fonctionnement d’un test de grossesse se base sur l’hormone b-HCG. C’est lui qui permet de déterminer la présence ou non d’un fœtus. En effet, lorsqu’il y a une ovulation, l’œuf formé va secréter du b-HCG. Ce sera ensuite au tour du placenta de produire cette hormone. Le test de grossesse est donc conçu pour la détecter.

Sa fiabilité dépend de la concentration de cette hormone dans les urines. En dessous de 5 mIU/ml, il est impossible d’avoir un résultat fiable. Il faut au moins une quantité de 25mIU/ml de b-HCG pour avoir la certitude d’être enceinte. Il est recommandé de lire la boîte du test de grossesse pour être certain de sa fiabilité. Lorsqu’il n’est pas fiable, le résultat peut donner lieu à :

  • Un faux positif (le test confirme la présence d’une grossesse qui n’est pas vraie) ;
  • Un faux négatif (le test infirme la présence d’une grossesse qui est bien présente).

Comment s’utilise le test de grossesse ?

Quelle est la période idéale pour faire le test de grossesse ?

Pour avoir une réponse fiable après un test de grossesse, il est recommandé d’attendre le premier jour du retard des règles. Généralement, il est conseillé de le faire 5 jours après la date présumée de l’apparition des ménorrhées. En réalisant un test précoce, c’est-à-dire avant la date des menstruations, il est possible d’avoir un résultat erroné. En effet, l’hormone b-HCG n’est pas encore détectable à cet instant.

De manière pratique et pour bien comprendre, il faut noter que si l’ovulation a lieu le 14e jour du cycle, la fécondation a lieu autour de 24-48 heures. Cela dit, l’ovule est fécondé le 16e jour pour être plus juste. La nidation quant à elle se déroule 6-7 jours après la fécondation. En d’autres mots, il faut s’attendre à une implantation de l’œuf déjà vers le 21e jour. Deux jours après la nidation, il est possible de détecter l’hormone b-HCG. Il faut attendre entre le 25ème et le 28ème jour pour avoir un pic d’hormone.

En somme, le test de grossesse se réalise lorsque la date présumée des règles est dépassée. Pour plus d’assurance et de fiabilité dans le résultat, la future maman doit s’assurer d’avoir un bon test urinaire et ensuite patienter 5 jours après le 14e jour du cycle.

Articles similaires

4.5/5 - (2 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.